Aller au contenu
Société de l'électricité, de l'électronique et des technologies de l'information et de la communication

 Dans cet article, une comparaison sur le plan efficacité  entre  l’approche  LQ  (linear-quadratic)  utilisant l’optimisation convexe et celle non convexe est élaborée pour la stabilisation de systèmes linéaires incertains, l’incertitude étant de type bornée en norme.
L’approche non convexe constitue pour des systèmes linéaires invariants  dans  le  temps,  une  extension  du  cas  convexe.Malgré  qu’elle  nécessite  la  résolution  d’une  équation  de Riccati cette approche a l’avantage de faciliter la synthèse en conservant la structure d’un problème LQ standard. Le cas d’un système du second ordre est traité pour illustrer l’étude envisagée.

Lire le document complet
Faire défiler vers le haut